Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

clementia garayt

2019-11-02T08:30:00+01:00

Au Jardin du Souvenir, poème de Clementia

Publié par Clementia

Au Jardin du Souvenir

 

 

Au Jardin du Souvenir j’ai déposé

Un bouquet de pensées

Et le blanc muguet

Dans le Jardin j’ai aussi écrit ton nom

Puis j’ai envoyé flotter sur la mer

Un ardent lumignon

Pendant qu’avec les vapeurs d’encens

Tu quittais

A jamais

Mon cœur et mes pensées

 

 

©Clementia

 

 

 

 

(NB : pour être tenu au courant de toutes les publications du blog, et recevoir chaque citation dès sa parution, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

2019-11-01T08:30:00+01:00

Jour des morts, poème de Clementia

Publié par Clementia

Jour des Morts

 

 

Laissez fleurs et couronnes

Vos regrets et vos pleurs

Vos plaques souvenirs

Tout votre tralala

Je n’en ai pas besoin

Là où je suis allé

Car je suis dans la paix

 

J’ai délaissé le monde

Espace de douleurs

Avec tous ses désirs

Qu’on m’ait aimé ou pas

N’est plus bien important

Maintenant c’est passé

Et je suis dans la paix

 

©Clementia

 

 

 

(NB : pour être tenu au courant de toutes les publications du blog, et recevoir chaque citation dès sa parution, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

2018-01-11T14:11:42+01:00

A propos de l’écriture inclusive et autres fantaisies destinées à prétendument féminiser la langue française

Publié par Clementia

 

Chers amis lecteurs et lectrices, vous qui me suivez sur mes blogs, et sur Facebook ou Twitter...

Vous avez peut-être déjà constaté que je n’emploie pas (et n’emploierai jamais) les mots “auteure” ou “écrivaine”, de même que pour d’autres métiers qui selon moi doivent garder leur écriture originale, qui dans la langue française est du masculin... Et je n’utiliserai jamais la nouvelle foutaise à la mode, à savoir l’écriture inclusive. De même je ne partage ni ne relaie les publications (articles, statuts, citations) contenant ces deux façons d’écrire que j’assimile à des hérésies en matière d’écriture correcte de la langue française.

En effet, je reste persuadée que les noms de métiers sont des termes “génériques”, qui englobent toutes les personnes exerçant la profession en question. Dès lors qu’ils n’ont pas depuis des siècles de forme féminine, pourquoi vouloir à tout prix en changer en ce vingt-et-unième siècle ? Comme si les femmes avaient besoin que l’on marque l’égalité entre les sexes (ah, pardon, il faut désormais dire “genres”... encore une autre foutaise) par une modification profonde de la grammaire et de l’orthographe françaises !...

Toutes les muses, inspiratrices et autres égéries (à savoir : mères, amies, épouses, soeurs, maîtresses, etc.) qui depuis des siècles (et même des millénaires) ont soufflé l’inspiration à l’oreille des hommes dont elles étaient les compagnes plus ou moins officielles (rois, empereurs, présidents, artistes, inventeurs, etc.) pour leur donner des idées de façon aussi anonyme qu’efficace, avaient-elles besoin qu’on leur donne une illusoire égalité, alors même qu’elles savaient (et que nous savons aussi) que sans elles, le plus grand nombre de ces hommes (pour ne pas dire tous) n’auraient pas accompli le tiers du quart de la moitié de leurs oeuvres... J’imagine plutôt que la plupart d’entre elles ont apprécié cette façon de “diriger le monde” dans l’ombre, avec autant plus d’efficacité qu’elles n’étaient pas sous l’éclairage de la célébrité et des titres ou responsabilités.

Pour en revenir aux noms de métiers, je regrette en fait qu’il n’existe pas, dans notre belle langue française, le genre “neutre” qui permettrait de ne pas avoir de différenciation entre masculin et féminin. Cela mettrait vraiment tout le monde sur un pied d’égalité. Ainsi les débats sur masculin vs. féminin ou sur l’écriture inclusive n’auraient plus lieu d’être, et le temps actuellement perdu en joutes stériles pourrait être utilisé pour faire progresser le monde sur d’autres sujets bien plus importants.

 

 

 

11/01/2018

 

 

(NB : pour être tenu au courant de toutes les publications du blog, et recevoir chaque citation dès sa parution, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

2017-08-18T06:59:00+02:00

Un songe, mes frères en prière - poème de Clementia Garayt

Publié par Clementia

 

Un songe : Mes frères en prière

 

 

Ce matin, après une nuit étrange

Je fus tirée de mon sommeil par un songe

Qui a imprimé dans mon cœur son message

Comme si l’Ineffable me parlait du fond des âges

 

Mon maître m’envoyait parmi mes frères

Pour que je leur parle de la prière

Je me demandais comment j’allais les enseigner

Mais ils priaient et oeuvraient, et je les ai regardés

 

Mon frère musulman priait face contre terre

A côté de mon frère chrétien qui s’inclinait en prière

Mon frère bouddhiste méditait sereinement

Pendant que tout le jour je courais partout et perdais mon temps

 

Un autre frère assis près de moi écrivait sa prière

Dans un galimatias plein de fautes de grammaire

Mais quelle importance ont lettres et déclinaisons

Quand c’est d’un cœur sincère que vient l’oraison

 

Un frère révolté contre les souffrances, qui se dit sans dieu,

Rayonnait de bonté de l’amour plein les yeux

Et je compris que de lui aussi, comme de mes autres frères, je pouvais

Apprendre autant de l’humanisme que des spiritualités

 

 

©Clementia Garayt

21/07/2009

(NB : pour être tenu au courant de toutes les publications du blog, et recevoir chaque citation dès sa parution, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

2017-05-28T06:59:00+02:00

Pour la Fête des Mères : Maman (poème de Clementia Garayt)

Publié par Clementia
 
 
Maman
 
 
Il y a de cela déjà bien des années
Sur le berceau où je dormais tu te penchais
Ton souffle suspendu tu écoutais le mien
Et pendant mon sommeil ta main prenait ma main
 
Un peu plus tard tu surveillais mes pas
Emerveillée que j'aie un peu grandi déjà
Tu me gardais du feu ou tu pansais mes plaies
Tu chantais pour moi tu m'apprenais à parler
 
Puis par toi les livres devinrent mes amis
A l'âge de l'école j'apprenais la vie
Insupportable je te désobéissais
Tu m'aimais aussi quand je te faisais pleurer
 
Mon adolescence m'a beaucoup déchirée
Un fossé ou un mur entre nous se trouvait
Tu avais bien de la peine et moi aussi
J'étais amère d'avoir si vite grandi
 
A mon tour je suis devenue une maman
Attentive aussi nuit et jour à mes enfants
Et j'ai commencé à beaucoup mieux te comprendre
Voyant qu'avec toi je n'étais pas souvent tendre
 
Quand un enfant est grand et qu'il a tout compris
Il aime mieux celle qui lui donna la vie
Maintenant qu'adulte j'ai enfin tant appris
Du fond de mon âme je dis "Maman merci".
 
 

- © Clementia Garayt - (29 Mai 1988)

 

 

(NB : pour être tenu au courant de toutes les publications du blog, et recevoir chaque citation dès sa parution, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

2012-12-17T08:48:00+01:00

Citation de Clementia, avant le 21/12/2012, fin du monde dans quelques heures

Publié par
Citation de Clementia, avant le 21/12/2012, fin du monde dans quelques heures

(à propos de Bugarach :)

Chaque centimètre carré de notre planète, aussi bien que chaque atome dans l'immensité de l'univers, est merveilleux et admirable et mérite notre respect : l'oeuvre tout entière du Grand Architecte de l'Univers est admirable et incompréhensible pour nos intelligences limitées, et pas seulement un village ou une région.

Aussi longtemps que l'humain ne sera pas capable de créer tout cela grâce à sa seule intelligence (c'est-à dire pour bien longtemps encore), il sera tout petit et ne pourra pas prétendre connaître l'endroit sur terre où il serait à l'abri des cataclysmes...

 

- Clementia Garayt, poétesse et auteur -

 

(vidéo : "Pour la fin du monde" de Gérard Palaprat )

Voir les commentaires

2010-11-13T08:15:00+01:00

Une histoire d'amour de Clementia : Pour vous procurer mon livre

Publié par Clementia

Chers amis, vous pouvez commander mon livre de poèmes "Une histoire d'amour de Clementia" (paru le 6 novembre 2010 chez Auxilivre ) en vous connectant sur 

http://auxilivre.fr/unehistoiredamou/index.html

 

 

 

(NB : pour être tenu au courant de toutes les publications du blog, et recevoir chaque citation dès sa parution, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

2010-10-18T03:10:00+02:00

Être un exemple, citation de Clementia

Publié par Clementia

En quoi serais-je meilleure que les autres, pour avoir la prétention de vouloir les faire grandir ? 
Ne seraient-ce pas plutôt les autres qui me donnent la possibilité de grandir à leur contact ?

 

Clementia Garayt  (pensée du 18/10/2010)

 

(NB : pour être tenu au courant de toutes les publications du blog, et recevoir chaque citation dès sa parution, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog